Accueil » Postes à combler en Estrie » Inspecteur ou inspectrice en salubrité et environnement/Sherbrooke

Inspecteur ou inspectrice en salubrité et environnement/Sherbrooke

Date de début : 24 mai 2021
Taux horaire suggéré : entre 42 646 $ et 69 462 $ par année
Nombre d'heures : horaire hebdomadaire de 33 h 75

INSPECTRICE OU INSPECTEUR EN SALUBRITÉ ET ENVIRONNEMENT

 

 

 

 

Une grande institution publique de l’Estrie s’est dotée de règles relatives à la salubrité, l’occupation et l’entretien de bâtiment permettant d’améliorer notre milieu de vie. Vous désirez faire partie d’une équipe dynamique et compétente? Vous avez le goût de relever de nouveaux défis? Nous avons un emploi pour vous!

 

LA FONCTION

  • Vous serez responsable de faire respecter les lois et règlements en matière de salubrité, d’hygiène et de nuisances.
  • Vous effectuerez des enquêtes et des inspections à la suite de plaintes, rédigerez des rapports, émettrez les avis pertinents aux contrevenants et en assurerez le suivi.
  • Enfin, vous devrez renseigner le public sur les lois et les règlements relatifs à la salubrité et nuisances.

PROFIL RECHERCHE

  • Titulaire d’un diplôme d’études collégiales (DEC) en technique de l’environnement, hygiène et sécurité au travail ou en technique de l’assainissement et sécurité industriels,
  • Vous possédez une (1) année d’expérience pertinente reliée au domaine de l’emploi, de préférence dans les activités d’inspection.
  • Vous possédez une connaissance des lois et règlements régissant la salubrité, l’hygiène et les nuisances. On vous reconnait pour votre tact, votre sens de l’observation, votre autonomie ainsi que votre jugement.

CONDITIONS DE TRAVAIL

Pour ce mandat temporaire d’une durée de douze mois, l’échelle de rémunération 2019 se situe entre 42 646 $ et 69 462 $ par année, selon un horaire hebdomadaire de 33 h 75.

Nous vous remercions de votre intérêt. Nous communiquerons seulement avec les personnes retenues. L’institution souscrit aux principes d’égalité en emploi et invite les femmes, les autochtones, les membres des minorités visibles, des minorités ethniques et les personnes handicapées à soumettre leur candidature. L’évaluation comparative des études émise par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration est exigée pour les diplômes obtenus hors du Québec.