Accueil » Postes à combler en Estrie » Intervenant ou intervenante en soutien communautaire/Sherbrooke

Intervenant ou intervenante en soutien communautaire/Sherbrooke

Date de début : 27 septembre 2021
Taux horaire suggéré : 23$/ h
Nombre d'heures : 32 heures/ semaine

En collaboration avec l’équipe d’intervention, l’intervenant·e en soutien communautaire offre un accompagnement personnalisé et soutient 4 à 6 jeunes à risque d’itinérance, marginalisés et aux prises avec différentes problématiques (santé mentale, dépendances, etc.) dans le développement de leur autonomie. La personne sélectionnée doit également être à l’aise de faire de l’intervention de crise et de gérer des situations potentiellement stressantes. L’intervenant·e contribue à l’organisation et anime un comité de résident·e·s ainsi que des activités pour les jeunes.

Description des principales tâches
• Rencontres individuelles en soutien communautaire pour 4 à 6 résident·e·s et accompagnement personnalisé ;
• Utilisation de différentes techniques d’intervention (approche par les forces, réduction des méfaits, intervention en ligne, etc.)
• Intervention auprès de personnes intoxiquées, en difficulté ou en désorganisation ;
• Gestion de crise et évaluation du risque suicidaire ;
• Organisation et animation de comités et d’activités pour les jeunes ;
• Rédaction de notes évolutives et de rapports ;
• Participation aux rencontres de supervision clinique avec l’équipe d’intervention.

Qualifications requises et exigences du poste

• DEC ou BAC dans le domaine des sciences sociales (travail social, service social, psychoéducation, éducation spécialisée, intervention en délinquance) ou formation connexe ;
• 2 ou 3 années d’expérience en intervention ;
• Facilité à travailler en équipe multidisciplinaire et en partenariat ;
• Attitude ouverte et propice au développement d’un sentiment de confiance ;
• Grande capacité d’écoute, d’accueil, de souplesse et d’adaptation ;
• Créativité, autonomie et sens de l’organisation ;
• Expérience en gestion de conflits est un atout ;
• Bonne connaissance des ressources communautaires est un atout ;
• Expérience auprès des jeunes adultes et des personnes marginalisées est un atout.

Salaire, horaire et conditions :

Le poste est un remplacement de 32 semaines (l’intervenant remplacé sera affecté à un contrat de coordination temporaire). Le mandat se déroulera en partie en présence à nos bureaux et en partie en télétravail selon les mesures sanitaires en vigueur. Le poste débute d’ici la fin septembre, à 32 heures par semaine (jour et soir) pour 23 $ de l’heure.

Les personnes intéressées doivent faire parvenir d’ici le 17 septembre une lettre de motivation et un curriculum  au plus tard le 17 septembre.