Accueil » Postes à combler en Estrie » Préposée ou préposés a l’entretien préventif/Sherbrooke

Préposée ou préposés a l’entretien préventif/Sherbrooke

Date de début : 03 juillet 2022
Taux horaire suggéré : entre 25.81 $ et 34.83 $
Nombre d'heures : 40 heures par semaine

PRÉPOSÉES OU PRÉPOSÉS À L’ENTRETIEN PRÉVENTIF

 

LA FONCTION

La Ville  est présentement à la recherche de préposé(e)s à l’entretien préventif pour occuper des postes permanents.

À ce titre, votre travail consiste à effectuer en atelier des travaux d’entretien, de réparation et de vérification sur les appareils et les appareillages de distribution à l’aide d’instruments de mesure et de tests conformément aux méthodes et aux règles de sécurité établies; procéder à des travaux d’entretien du garage, de l’atelier et de l’entrepôt; faire de la manutention et récupération de matériaux et de produits contaminés et faire de l’assemblage et vérification des luminaires et des lampadaires.

PROFIL RECHERCHÉ

Vous possédez un bon sens des responsabilités, de la précision et êtes capable de travailler de façon méthodique et autonome.

Vous détenez un diplôme d’études professionnelles (D.E.P.) en électrotechnique (montage de lignes électriques) ou en électricité de construction ou d’entretien ou l’équivalent reconnu par les instances gouvernementales.

Vous avez une carte de sécurité sur chantier de construction ainsi que le permis de conduire classe 3 comportant la mention F (véhicule lourd muni de système de freinage pneumatique).

CONDITIONS DE TRAVAIL

Pour ces postes permanents, le taux horaire se situe entre 25.81 $ et 34.83 $, selon un horaire hebdomadaire de 40 heures.

NOTE Veuillez noter que la description d’emploi et la classification salariale sont en cours d’évaluation.

POSTULER

Nous vous remercions de votre intérêt. Nous communiquerons seulement avec les personnes retenues.

Nous souscrivons  aux principes d’égalité en emploi et invite les femmes, les autochtones, les membres des minorités visibles, des minorités ethniques et les personnes handicapées à soumettre leur candidature. L’évaluation comparative des études émise par le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion est exigée pour les diplômes obtenus hors du Québec.